Conseil des commissaires

MOT DU PRÉSIDENT

  

Bonjour,

Votre commission scolaire est animée par une véritable démocratie puisqu’elle est administrée par des personnes élues par la population, au suffrage universel. La tradition des commissions scolaires a permis au Québec de se doter d’un système d’éducation publique efficace qui permet son appropriation par les communautés qu’elles desservent.

Les commissaires scolaires ont un rôle important au sein de leur milieu. Ils participent à définir les orientations de la commission scolaire en vue de répondre aux besoins de la population en matière d’éducation publique. Avec l’apport de ses élus, la commission scolaire constitue un gouvernement local autonome.

Les commissaires représentent la population qui les a élus. Ils favorisent le dialogue et l’échange avec les parents et l’ensemble de la population et exercent leurs fonctions dans une perspective d’amélioration des services éducatifs et veillent à leur qualité. Ils s’assurent de la gestion efficace et efficiente des ressources dont dispose la commission scolaire et de leur partage équitable pour assurer l’égalité des chances à tous les élèves. Ainsi, ils doivent être au fait des préoccupations de leur milieu. Ils doivent également connaître les écoles et les centres de formation professionnelle et d’éducation des adultes de leur commission scolaire pour rendre compte des besoins et des intérêts de leur milieu au sein du conseil des commissaires.

Le président est le porte-parole de la commission scolaire, il veille à son bon fonctionnement et voit à la mise en œuvre des dispositions de la loi, des règlements et des décisions du conseil des commissaires.

Les décisions relatives au domaine de l’éducation ont des répercussions sur l’ensemble d’une communauté, car c’est de son avenir dont il est question. La gouvernance scolaire interpelle donc directement l’ensemble de la communauté.

Nous entretenons toujours l’objectif d’offrir les meilleurs services qui soient aux élèves sur l’ensemble du territoire de la commission scolaire.  Cette préoccupation constante, l’évolution des besoins des élèves et le resserrement des ressources nous obligent à entretenir une réflexion permanente en vue de se renouveler, faire autrement et s’améliorer dans notre prestation de service. Cette réflexion, bien que constante, est au cœur de nos priorités.

Améliorer le taux de diplomation demeure ainsi un objectif et pour y arriver, rendre agréable, stimulant et captivant le milieu de vie à l’école. On vise aussi à rendre signifiante l’expérience scolaire pour contrer le décrochage et permettre aux élèves qui s’y destinent à intégrer le marché du travail au moyen d’une certification, d’une qualification ou d’une diplomation qui rejoint leurs intérêts et les besoins des employeurs.

Une commission scolaire sert une clientèle diversifiée, de la maternelle 4 ans, aux adultes en formation générale ou en formation continue, en passant par le primaire et le secondaire, la formation professionnelle et tout en comptant des élèves qui ont des besoins particuliers, handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage. Chacun a son histoire, ses besoins, son projet scolaire et de vie. La richesse d’une commission scolaire, c’est la diversité de ses élèves et de ses services et  c’est aussi là que logent ses défis.

Bien que nous soyons à une époque où l’on se questionne sur la structure des commissions scolaires, il faut rappeler ce qui se fait  par le personnel de la commission scolaire, les efforts déployés quotidiennement pour offrir le meilleur service à chacun de ses élèves, les bons coups, bref, les succès de réseau public!

Bonne navigation et

à bientôt,

 

Frank Mooijekind